Comparatif Plan Épargne Logement - Classement 2018

TITULAIRE

L’épargne sert à obtenir un prêt immobilier. Il est possible d’être titulaire que d’un seul PEL, mais il est possible de cumuler PEL et CEL.
Un mineur est autorisé à souscrire à un plan épargne logement.

FOND

L’épargne est bloquée. La durée maximale des versements est de 10 ans. Ensuite, l’épargne peut continuer à procurer des intérêts pendant 5 ans. À la 15ème année le PEL est automatiquement converti en un livret d’épargne classique, sauf si clôturé avant.

Le versement minimum initial est de 225 € et le montant minimum des versements annuels est de 540 €.
Les virements sur le compte PEL doivent être versés périodiquement. Ces versements sont fixés préalablement dans le contrat (par exemple 270 € par semestre ou 135 € par trimestre).

Il est tout à fait possible de faire des versements de façon exceptionnelle afin d’augmenter l’épargne, sachant que le montant maximal d’un PEL est de 61 200 € hors intérêts capitalisés.

TAUX

Depuis le 1er février 2016, le taux a été diminué à 1,5 % hors prime d’État.

CHARGES

L’épargne est exonérée d’impôts sur le revenu jusqu’à la veille de son 12ème anniversaire. Mais elle est soumise annuellement aux prélèvements sociaux.

CLÔTURE

La clôture du compte est autorisée mais est pénalisée. En effet, tout retrait effectué avant la 4ème années entraîne automatiquement la clôture du compte et les pénalités dépendent du temps du placement, si :

  • Avant 2 ans = Le taux rémunérateur passe sur celui du CEL ( 0,50 % aujourd’hui) et entraîne la perte des droits de prime et de prêt.
  • Entre 2 et 3 ans = Le taux rémunérateur reste celui du PEL mais entraîne la perte des droits de prime et de prêt.
  • Entre 3 et 4 ans = Le taux rémunérateur reste celui du PEL mais entraîne une diminution des droits de prime et de prêt.
  • Après 4 ans = La somme déposée et les intérêts peuvent être retirés en totalité.