Comparatif PERP - Classement 2018

TITULAIRE

C’est une épargne sur le long terme qui offre en quelque sorte un contrat d’assurance-vie pour l’épargnant. C’est un complément à la retraite qui va être versé sous la forme d’une rente viagère.

Il n’y a pas de condition d’âge spécifique.

Pour ouvrir un Perp il est possible de s’adresser à une banque mais également à une compagnie d’assurance, un organisme de prévoyance ou mutuelle.

FOND

Il n’y a pas de montant minimum à verser. L’organisme qui gère l’épargne doit informer la personne de l’évolution de son compte tous les ans.

Mais la déduction du salaire est limitée par un plafond ( plafond est égal au plus élevé des 2 montants) :

  • soit à 10 % des revenus professionnels de l’année précédente avec une déduction maximale de 30 038 €
  • ou 3 755 € si le montant est plus élevé

Cette épargne est bloquée jusqu’à l’âge de la retraite. Il est possible dans certains cas de «récupérer» son épargne lors: invalidité, décès du partenaire, expiration des droits aux allocations chômages ou encore un surendettement.

Si l’épargnant décède avant de toucher son placement, la rente est versée au conjoint ou aux bénéficiaires désignés comme par exemple les enfants mineurs de l’épargnant.

TAUX

Les taux varient selon la banque entre 2 à 3 % en moyenne.

CHARGES

L’épargne bénéficie d’importants avantages fiscaux.

Elle est imposée selon les règles applicables aux pensions et retraites.

À la sortie de la rente, elle bénéficie d’un abattement de 10 % applicable aux pensions de retraite. Donc si la rente annuelle est de 10 000 €, la taxe est faite sur 9 000 €.
Elle est soumise aux contributions sociales à 8,1 %.