Comparatif Compte à Terme - Classement 2018

  • 1 – Ajoutez le montant de votre apport initial (par défault, le comparateur utilise un apport de 10 000€)
  • 2 – Choisissez la durée de votre placement en compte bloqué
  • 3 – Sélectionnez le meilleur compte à terme qui correspond le plus à vos besoins.

meilleur compte à terme

Comparez la sélection | réinitialiser
Compte à terme Taux
actuariel
Intérêts
cumulés
Epargne
constituée
Pénalités Montant
min/max
Avis Offre
01
PSA Banque
1,76 % Taux nominal: 1,75 % 175 € Intérêts net: 105,88 € 10 105 €0,20 % 1 000 € - 100 000 €

0 / 0 vote
+ d'infos
02
Credit Municipal de Paris
1,36 % Taux nominal: 1,35 % 135 € Intérêts net: 81,67 € 10 081 €n.a 1 500 € - 500 000 €

0 / 0 vote
+ d'infos
03
Credit Municipal de Toulouse
1,11 % Taux nominal: 1,10 % 110 € Intérêts net: 66,55 € 10 066 €0,50 % Aucun - Ilimité

0 / 0 vote
+ d'infos
04
Monabanq
0,80 % Taux nominal: 0,80 % 80 € Intérêts net: 48,40 € 10 048 €0,80 % 5 000 € - Ilimité

0 / 0 vote
+ d'infos
05
VTB
0,55 % Taux nominal: 0,55 % 55 € Intérêts net: 33,27 € 10 033 €0,40 % 5 000 € - Ilimité

0 / 0 vote
+ d'infos

TITULAIRE

Un seul dépôt est possible pour cette épargne et cela à l’ouverture du CAT. Pour déposer une nouvelle somme, il faut ouvrir un autre compte à terme.

FOND

C’est un compte qui bloque la somme déposée pendant une période définie afin d’avoir une rémunération avantageuse au terme de l’épargne. Des retraits sont possibles mais sont pénalisés.

Les sommes sont bloqués au minimum pendant 1 mois. Au delà, la durée peut être déterminée ou renouvelable.

Chaque banque propose un dépôt minimal différent (CIC avec 150 €, La Banque postale à partir de 750 € etc.).

TAUX

Depuis 1990, la rémunération du CAT est fixé librement par les banques.

Le taux peut être progressif, variable ou fixe, tout dépend du type de contrat :

  • progressif = plus la somme d’argent reste intacte et plus le taux d’intérêt augmente sur la durée.
  • variable = indexé sur l’indice de référence de la banque

CHARGES

Les intérêts sont soumis au régime fiscal des “revenus mobiliers” et soumis aux prélèvements sociaux.