Comparatif Prêts Personnels - Classement 2018

  • 1 – Sélectionnez le type de prêt souhaité (actuellement, le comparateur a sélectionné « prêt personnel »)
  • 2 – Choisissez un montant (par défault: 9000 €) ainsi que la durée de votre prêt (par défault: 24 mois)
  • 3 – Consultez le meilleur prêt personnel selon vos besoins en cliquant sur + d’infos.

meilleur prêt personnel

Comparez la sélection | réinitialiser
Crédit consommation TAEG Mensualité Coût du
Crédit
Note Crédit
Total
Montant
Min / Max
Avis Offre
01
Cetelem
1,70 %Taux déb: 1,690 %381,64 €par mois159,29 €intérêts
99 / 100
9 159,29 € 500 € - 75 000 €

0 / 0 vote
+ d'infos
Cetelem permet de financer des projets personnels : exemple hors assurance facultative : pour un prêt personnel de 10 000 € sur 36 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,99 % (taux débiteur fixe de 2,95 %), vous remboursez : 36 mensualités de 290,59 €, montant total dû : 10 461,24 €, soit intérêts : 461,24 €, voir les mentions légales.
02
Cofinoga
1,70 %Taux déb: 1,690 %381,64 €par mois159,29 €intérêts
98 / 100
9 159,29 € 500 € - 75 000 €

0 / 0 vote
+ d'infos
Cofinogo offre des prêts conso de 4 000 à 40 000 €. Pour un financement de 5 000 € (1) au TAEG fixe de 4,2 % (soit un taux débiteur fixe de 4,12 %). Remboursement en 48 mensualités de 113,16 €. Montant total dû par l’emprunteur : 5 431,68 € hors assurance facultative (2). Coût mensuel de l’assurance facultative de 3,39 € en plus de l’échéance, soit un TAEA de 1,56%. Coût total de l’assurance facultative : 162,72 €, voir les mentions légales.
03
Younited credit
3,10 %Taux déb: 3,060 %387,07 €par mois289,68 €intérêts
95 / 100
9 289,68 € 1 000 € - 40 000 €

0 / 0 vote
+ d'infos
Exemple pour un crédit de 3 000 € remboursable en 72 mensualités de 47,37€ (hors assurance facultative). Le coût mensuel de l’assurance Décès-Perte totale et irréversible d’autonomie-Interruption de Travail suite à Accident ou Maladie-Perte d’Emploi est de 3,75 € soit un Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) de 1,5%, et s’ajoute aux mensualités de remboursement de l’emprunt. Coût total de l’assurance facultative : 270 €. TAEG fixe : 6,67 %. Taux débiteur fixe : 4,31% Frais de service : 180€. Coût total du prêt: 590,64€. Montant total dû par l’emprunteur: 3 590,64 €, voir les mentions légales.
04
Banque Casino
6,24 %Taux déb: 6,070 %399,17 €par mois580,07 €intérêts
87 / 100
9 580,07 € 3 000 € - 15 000 €

0 / 0 vote
+ d'infos
Pour un projet Travaux, Auto, Moto ou Camping car avec un montant total de crédit à la consommation de 13 000€ remboursable en 12 mensualités de 1 096,16€ TAEG fixe de 2,20%(1) et au taux débiteur fixe de 2,178% : montant total dû par l’emprunteur 13 153,90€ hors assurance facultative(2). L’assurance facultative(3) : pour l’option Médium (vous couvrant pour le Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et l’Interruption Temporaire de Travail) le coût sera de 19,50€ par mois en plus de la mensualité, soit 0,15% du financement par mois. Le taux annuel effectif de l’assurance est de 3,402%. Le montant total dû au titre de l’assurance est de 234€., voir les mentions légales.
prêt-personnel-en-ligne

Pour financer des travaux de rénovation, des biens de consommation (automobile, moto, télévision, machine à laver, …), ou des projets divers (voyage, étude, mariage, …), le prêt personnel est une solution de financement souple, permettant de disposer d’une somme en toute liberté, et sans nécessairement  l’affecter à l’achat d’un bien déterminé, par opposition aux prêts affectés.

 

Quelques caractéristiques du prêt personnel:

  • le montant maximum est de 75 000 €
  • La durée minimum est de 3 ans
  • le taux d’intérêt est fixe
  • le remboursement est réalisé par échéances constantes

 

Le prêt  personnel, un prêt  sans justificatif

Produit techniquement « pensé » pour  le client, le prêt personnel est une solution de financement permettant d’obtenir jusqu’à 75 000 €. L’emprunteur est libre de disposer de cette somme comme bon lui semble, et donc de satisfaire un large nombre de ses projets. Les caractéristiques du prêt personnel  dont notamment  la durée, le taux, et les remboursements,  sont déterminés à la signature, et ne sont  en principe pas révisable (sauf en cas de remboursement anticipé). Ainsi chaque mois, les mensualités à payer comprennent le remboursement d’une partie du capital prêté, et le paiement d’intérêts tels que prévue dans le contrat. A savoir, même s’il n’est pas nécessaire de justifier de la finalité des sommes prêtées, il reste important de présenter  un bon dossier et d’avoir une bonne capacité d’endettement, chaque  organisme financier disposant  de ses propres critères d’acceptation

La loi protège le consommateur

En France, la procédure et le contrat de crédit sont rigoureusement encadrés par le Code de la Consommation.

crédit consommation_protection consommateur

Avant la signature, pendant la phase d’information, les banques ou les établissements de crédit doivent informer le futur prêteur  par la remise d’un  écrit (ou sur un support durable), des points suivants :

  • le montant du crédit et les conditions de mise à disposition des sommes empruntés,
  • la durée du contrat, le nombre et la périodicité des remboursements,
  • le montant total dû par l’emprunteur,
  • le coût total des frais de dossier,
  • le taux annuel effectif global (TAEG),
  • les indemnités en cas de retard de paiements,
  • l’existence d’un délai de rétractation,
  • les articles de loi sur la durée de validité de l’offre et sur le délai minimal de réflexion.

 

Droit de Rétractation

Après la signature, le particulier a sous certaines conditions le droit de se rétracter, c’est-à-dire de revenir sur sa décision d’engagement. Le contrat ne peut être légalement valide qu’une fois le délai écoulé. Ce droit est prévu par le Code de la Consommation. A noter cependant, que le délai pour utiliser ce droit est de 14 jours calendaires.  Le contractant doit adresser  par courrier et en recommandé avec accusé de réception à sa banque, le formulaire détachable de rétractation joint à l’offre de crédit.

A savoir en cas de versement préalable d’un acompte, il est possible d’en réclamer le remboursement. En cas de livraison immédiate d’un bien acheté avec le crédit, il est possible de réduire ce délai, avec mention écrite sur le contrat de vente. Attention, ce délais ne pourra pas être inférieur à 3 jours,  ni supérieur à 14 jours.

Remboursement anticipé du prêt personnel

Dans le cas d’un vente d’un bien, de rachat de crédit , ou en cas de rentrée d’argent, le remboursement d’un emprunt total ou partiel peut être possible. Le remboursement est prévu par l’article L311-29 du Code de la Consommation, et  peut donner lieu à des  pénalités de remboursement anticipé (PRA) , appelé encore indemnité de remboursement anticipé  (IRA), elles doivent être prévues dès la signature.

« L’emprunteur peut toujours, à son initiative, rembourser par anticipation sans indemnité, en partie ou en totalité, le crédit qui lui a été consenti. Toutefois, le prêteur peut refuser un remboursement partiel anticipé inférieur à un montant fixé par décret».

Cette limite est détaillée à l’article D311-10 du Code de la Consommation«Le montant au-dessous duquel le prêteur est en droit de refuser un remboursement partiel anticipé est fixé à trois fois le montant contractuel de la première échéance non échue». A noter que pour être applicable, ce montant minimal doit être indiqué dans le contrat de prêt.

Ainsi, pour tout montant inférieure à 10 000 €, les établissements financiers ne peuvent exiger d’indemnités. Au-delà, et si la durée est inférieur à 1 an, les indemnités ne doivent pas dépasser 0,5% du montant du prêt. Pour des durées supérieures à 1 an, le maximum des indemnités est de 1% du prêt.

 

Comment comparer différentes offres de prêt personnel ?

Avant de vous engager, soyez attentif aux points suivants :prêt-personnel-protection-consommateur

  • Il faut toujours comparer le coût total du crédit, et notamment le  TAEG,  comprenant l’ensemble des coûts et des frais. Le TAEG figure dans l’offre de prêt délivré par l’établissement prêteur. Ce dernier ne pas être légalement inférieur aux taux d’usure fixés par la loi.
  • Il convient de vérifier au préalable si un éventuel apport personnel est exigé par l’établissement prêteur.
  • De même, il est important de vérifier si un remboursement anticipé est possible, et dans quelles conditions.
  • Le coût de l’assurance proposé par l’organisme prêteur doit être prise en compte, elle est parfois facultative. Depuis la loi Lagarde, l’emprunteur peut souscrire à une assurance au sein d’un autre établissement.

Pour gagner du temps, et de l’argent,  n’hésitez pas à utiliser les comparateurs TOP10FINANCE et  trouvez  en quelques clics, l’offre la plus adaptée à vos besoins,