Comparatif PEA 2018 - Demande de documentation

  • 1 – Ajoutez la valeur moyenne de chacun de vos transactions (par défaut, le comparateur utilise un montant de 3 000€)
  • 2 – Choisissez le nombre de transactions que vous effectuez en moyenne par mois
  • 3 – Sélectionnez le meilleur PEA qui correspond le plus à vos besoins.

meilleur PEA

comparatif-bientot

Le PEA pour des investissements précis

Le PEA (Plan Épargne Actif) permet d’acquérir un portefeuille d’actions, tout en bénéficiant d’une fiscalité attractive. Il peut être souscrit au sein d’une banque classique, d’une banque en ligne, ou dans une entreprise d’investissement.

Il convient de noter, que le PEA permet d’investir seulement dans des sociétés dont le siège social est en France ou dans l’Union Européenne.

De plus, le PEA ne peut comprendre qu’une certaine catégorie de titre, ci-suivant quelques exemples de titres éligibles :

  • actions
  • certificats d’investissements
  • certificats coopératifs
  • titres de capital de société coopératives
  • parts de SARL
  • OPCVM dont 75% minimum composé des titres ci-dessus

Les titres qui bénéficient déjà d’avantages fiscaux sont également exclus du PEA. Dans tous les cas, lors d’un achat il est toujours stipulé sur la fiche descriptive si celui-ci peut être fait dans le cadre d’un PEA ou non.

Le PEA a une fiscalité allégée sur le long terme

Il est possible d’acheter et de vendre sans être soumis à l’imposition, contrairement au compte titres. Mais pour cela, les capitaux doivent être gardés ou réinvestis dans le PEA au minimum pendant 5 ans.

Les sommes sur le PEA sont disponibles à tout moment, mais si un retrait est effectué avant 8 ans le compte est automatiquement clôturé et les titres sont vendu.

Contrairement à certains produits, le PEA est taxé seulement à sa clôture. Ainsi nous avons plusieurs cas de figure en fonction de la date d’ouverture et la période de la clôture :

  • avant 2 ans
    plus-values et revenus soumis aux taux d’imposition de 22,55 %shutterstock_113380624
    + 15,5 % de prélèvements sociaux
    = 38,5 %
  • de 2 à 5 ans
    plus-values et revenus soumis aux taux d’imposition de 19 %
    + 15,5 % de prélèvements sociaux
    = 34,5 %
  • après 5 ans
    exonération d’impôts
    + prélèvements sociaux qui vont varier
  • après 8 ans
    exonération d’impôts
    + pas de clôture automatique

Après 8 ans il est alors possible de continuer à :

  • faire des versements
  • faire des retraits partiels mais les versements ne sont plus autorisés
  • faire un retrait total avec des prélèvements sociaux de 15,5 % sur les gains
  • possibilité de transformation en rente viagère exonéré d’impôts mais soumis au 15,5 % de prélèvements sociaux

Quelques exceptions peuvent néanmoins aboutir à la non clôture du compte :

  • Dans le cas d’un décès.
  • Dans le cas où le titulaire change son domicile fiscal à l’étranger.
  • Dans le cas où le PEA va servir pour la création ou à la reprise d’une entreprise. Et cela doit être effectué dans les 3 mois suivant le retrait.

Les conditions pour souscrire à un PEA

  1. C’est un compte réservé au domicilié fiscal Français et aux personnes physiques.
  2. Il n’y a pas de versement minimum.
  3. Il n’est autorisé d’avoir qu’un seul PEA par personne et deux par foyer fiscal.
  4. C’est un compte individuel, il ne peut donc pas être partagé.
  5. Une couverture à 100 % est exigé, donc les opérations à découverts sont interdites.
  6. Le plafond est de 150 000 € pour une personne et 300 000 € pour un couple.

BON À SAVOIR

Le PEA devient avantageux que sur le moyen long terme.

C’est la date de l’ouverture du compte qui est comptabilisé et non la date de la première transaction. Ainsi, il est tout à fait possible d’ouvrir un PEA et commencer à investir à un autre moment. Ainsi l’exonération fiscale sera possible plus tôt même si le premier investissement se fait bien après l’ouverture du PEA.

De plus, tout comme un compte titres, les moins-values peuvent être déduites des plus-values réalisées au cours de la même année ou des 10 années qui suivent.