Banques en ligne et néo-banques - Quelles différences ?

différences banques en ligne et néo banques

Le marché bancaire connaît depuis maintenant plusieurs années des modifications avec l’avènement des banques en ligne puis des néo-banques. Ces établissements nouvelle génération venus tout droit de l’ère de la dématérialisation proposent des tarifs avantageux et une offre simplifiée comparés aux enseignes traditionnelles. Mais quelles sont les différences entre les banques en ligne et les néo-banques ?

Le fonctionnement des banques

Le support privilégié des établissements en ligne est plutôt l’ordinateur même s’il est possible d’utiliser son téléphone, tandis que les banques digitales proposent des services bancaires exclusivement pilotable via une application mobile.

Même si toutes deux bénéficient d’une plus grande rapidité par rapport aux banques traditionnelles grâce à la dématérialisation, les néo-banques offrent plus d’instantanéité due à la gestion par le biais d’un smartphone.

L’ouverture du compte bancaire

Pour la plupart des banques en ligne, l’ouverture de compte est soumise à des conditions de revenus et un certain nombre de justificatifs à fournir. Le consommateur peut faire sa demande sur le site de l’établissement en question, en remplissant un formulaire. De plus, l’activation du compte sera effective lorsqu’un versement d’une certaine somme sera réalisé sur le compte.

Chez les banques mobiles, ouvrir un compte se fait en quelques minutes après installation de l’application. Le client a peu de justificatif à fournir et n’a pas à justifier d’un certain niveau de ressources.

L’origine des établissements bancaires

En ce qui concerne les banques en ligne, elles appartiennent toutes à de grandes filiales d’établissements classiques : BforBank appartient au Crédit Agricole, Boursorama à la Société Générale, Fortuneo au Crédit Mutuel Arkéa, Hello Bank à BNP Paribas, ING Direct au groupe néerlandais ING, et enfin, Monabanq a pour actionnaire principal le Crédit Mutuel.

Quant aux néo-banques, les comptes sans banques, certaines sont encore des établissements de paiement indépendants à l’image d’Anytime, fruit de start-up, tandis que d’autres sont la propriété d’acteurs traditionnels, c’est notamment le cas du compte C-zam dépendant de Carrefour Banque, de Soon chez Axa Banque ou encore Orange Bank du célèbre opérateur téléphonique du même nom.

Les produits et services proposés par les banques

Les gammes de produits des banques en ligne sont plus étendues (crédit, épargne, bourse) alors que les néo-banques se limitent généralement au compte courant et à ses services bancaires de banques : le dépôt d’argent et opérations de paiements à l’exception d’Orange Bank.

De même, les gammes de cartes de paiement proposées sont élargies chez les banques en ligne, allant des cartes à contrôle systématique de solde aux cartes prestiges en passant par les cartes classiques. Les néo-banques quant à elles, mettent uniquement à disposition une carte à autorisation systématique.

De plus, les banques 100 % mobile n’autorisent pas les découverts alors que cela est possible chez les établissements en ligne. Orange Bank fait une nouvelle fois exception à la règle.

Les tarifs des banques

La gratuité de la carte de paiement est possible chez les deux types d’établissements. Cependant, cela peut-être soumis à des conditions d’utilisation de la carte. Certaines banques mobiles peuvent faire payer ce moyen de paiement par le biais de l’achat d’un coffret.

Les banques en ligne ne facturent pas de frais de tenue de compte alors que certaines banques digitales appliquent ces frais.

De surcroît, les retraits aux distributeurs automatiques de billets sont la plupart du temps facturés par les néo-banques. Le consommateur peut s’aider d’un comparateur de banques pour trouver la moins chère selon son profil.